La phrase interrogative

LA PHRASE INTERROGATIVE

Il y a deux types d’interrogation:
Une interrogation totale qui appelle la réponse «oui» ou «non»
—► Est-ce qu’on peut acheter des billets de train dans votre agence ?
Non monsieur, c’est impossible. Il faut aller à la gare.
Une interrogation partielle qui porte sur un élément de la phrase.
—► Quand partez-vous pour l’Italie ?
—► Demain après-midi.
Les formes de l’interrogation varient selon le niveau de langue: Langue familière (L.f), langue courante (L.c) et langue soutenue (L.s).
La phrase interrogative se termine toujours par un point d’interrogation (?)

I. L’INTERROGATION TOTALE

L’interrogation porte sur toute la phrase. La réponse est «oui» ou «non».
1. Les structures interrogatives
Il y a trois structures interrogatives.
Intonation —► La voix monte: langue familière.
Vous savez conduire ? Oui, bien sûr !
Tu as compris ce que j’ai dit ? Non, pas très bien !
On peut entrer ? Oui, je vous en prie.
Est-ce que… + forme affirmative: Langue courante.
Est-ce que vous savez conduire ? Oui, bien sûr !
Est-ce que tu as compris ce que j’ai dit ? Non, pas très bien !
Est-ce qu’on peut entrer ? Oui, je vous en prie.
Inversion du sujet: Langue soutenue.
Il y a un trait d’union entre le verbe et le pronom.
Avez-vous lu le dernier article de Jean Dupont ? Oui, je l’ai lu hier.
Peut-on tolérer la violence ? Non, en aucun cas !
Lorsque le verbe se termine par une voyelle, il faut intercaler un -t entre le verbe et le pronom personnel sujet pour faciliter la prononciation.
Y a-t-il quelqu’un dans la maison ?
Ta sœur, quand arrive-t-elle ?
Quand le sujet est un nom, il reste placé devant le verbe mais il est repris par un pronom personnel.
Cette table est-elle à vendre ? Non, elle est déjà vendue.
Le directeur accepte-t-il de recevoir un client après 19 heures ? Oui, parfois !
Ce violoniste a-t-il joué dans l’orchestre de Radio-France ? Oui, en 2001.
2. La forme interro-négative
La forme interrogative peut se combiner avec la forme négative. Lorsque la question est négative, la réponse affirmative n’est pas «oui» mais «si».
Vous n’avez pas d’enfants ? Si, j’en ai deux.
Est-ce que ce n’est pas monsieur Verdier, l’actuel ministre des Sports ? Si, c’est lui.
La forteresse de la Bastille n’était-elle pas une prison avant la Révolution ? Si, c’est bien connu.
Comparez:
Tu viens déjeuner ? Oui, j’arrive et Tu ne viens pas déjeuner ? Si, j’arrive.

II. L’INTERROGATION PARTIELLE

La réponse n’est jamais «oui» ni «non». L’interrogation porte sur un élément de la phrase: le sujet, le complément d’objet ou les compléments circonstanciels. Elle se fait au moyen de mots interrogatifs: pronoms, adjectifs, adverbes.

Lequel, laquelle, lesquels, lesquelles
Ces pronoms représentent une ou plusieurs personnes ou choses déjà nommées. Ils impliquent un choix.
Sujet
Vous connaissez les sœurs Lenoir. Laquelle est la plus jeune ? (= quelle sœur est la plus jeune ?) C’est Aline.
Complément d’objet

il y a deux menus  +
+ vous choisissez lequel ? (l.f)
+ lequel est-ce que vous choisissez ? (l..)
+  lequel choisissez-vous ? (l.s)

Avec une préposition
Il y a plusieurs portes dans l’hôpital.
On doit entrer par laquelle pour les urgences ? (l.f.)
ou Par laquelle est-ce qu’on doit entrer pour les urgences ? (l.c.)
ou Par laquelle doit-on entrer pour les urgences ? (l.s.)
Attention à la contraction avec la préposition:
à + lequel, lesquels, lesquelles —► auquel, auxquels, auxquelles
Il y a trois guichets. Auquel dois-je m’adresser ?
de + lequel, lesquels, lesquelles —► duquel, desquels, desquelles.
Il y a trois frères Legrand médecins. Duquel parlez-vous ?
Adjectif interrogatif
Quel, quelle, quels, quelles + nom
Quel est votre nom de famille ? C’est «Laforêt». (tous niveaux de langue)
Quels sont les journalistes qui ont participé à cette enquête ?
Ce sont des journalistes de France-Soir. (tous niveaux de langue)
Vous pratiquez quels sports ? (l.f)
ou Quels sports est-ce que vous pratiquez ? (l.e)
ou Quels sports pratiquez-vous ? (l.s)
Je fais du ski et de la plongée sous-marine.
Votre frère travaille pour quelle entreprise ? (l.f)
ou Pour quelle entreprise est-ce que votre frère travaille ? (l.e)
ou Pour quelle entreprise travaille votre frère ? (Le)
ou Pour quelle entreprise votre frère travaille-t-il ? (l.s)
Il travaille pour la société Legrain.
Adverbes interrogatifs
Où, quand, combien, pourquoi, comment, etc.
Forme interrogative avec un pronom sujet
On peut acheter des timbres où ? (l.f)
ou Où est-ce qu’on peut acheter des timbres ? (l.e) À la poste.
ou Où peut-on acheter des timbres ? (l.s)
Forme interrogative avec un nom sujet
Frédéric arrivera quand ? (l.f)
ou Quand arrivera Frédéric ? (Le.) La semaine prochaine.
ou Quand est-ce que Frédéric arrivera ? (Le.)
ou Quand Frédéric arrivera-t-il ? (l.s)
Les adverbes où, quand, combien peuvent être précédés d’une préposition.
Depuis combien de temps étudiez-vous le français ? Depuis six mois.
Jusqu’à quand dure la foire de Paris ? Jusqu’au 15 mai.
Par où les voleurs sont-ils passés ? Par la lucarne du grenier.
Remarques générales sur l’interrogation partielle
L’inversion est très courante dans des questions courtes.
Où vas-tu ? Quelle heure est-il ? Quel âge avez-vous ?
Comment allez-vous ? Quel temps fait-il ?
Il n’y a pas d’inversion du nom sujet lorsque le verbe est suivi d’un complément.
Comparez:
Avec qui sort Marie ? (inversion)
et Avec qui est-ce que Marie va au cinéma ? (inversion impossible)
et Avec qui Marie va-t-elle au cinéma ? (inversion impossible)
L’infinitif peut être employé dans une phrase interrogative pour apporter une nuance d’hésitation, de délibération.
À qui s’adresser ? Pourquoi refuser ? Que dire ? Comment faire ?

Filed in: Grammaire, Les differents types de phrases Tags: , , , ,

Leave a Reply

You must be Logged in to post comment.

© 2014 Học Tiếng Pháp | Ngữ Pháp Tiếng Pháp. All rights reserved. XHTML / CSS Valid.
Proudly designed by TIENGPHAPONLINE.